Sur le chemin de l’huile d’olive …

L’huile d’olive suit plusieurs étapes avant de finir dans nos assiettes mais avant, découvrons l‘arbre qui contient ces fruits délicieux et qui éveillent nos salades !

Arrivée à l’Oulibo

Jeudi 29 Novembre, les élèves de 3ème A du Lycée Bonne Terre ont visité l’Oulibo, une entreprise de production d’huile d’olive à Bize Minervois. Pendant notre visite à l’Oulibo, nous avons découvert les secrets de la cueillette, des saisons de l’olive, des bienfaits de l’olivier, des étapes de la préparation des olives et de l’huile d’olive.

L’olivier est un arbre d’une grande résistance, il est capable de résister à des températures minimales comme maximales. Le guide nous a parlé de la durée de vie d’un olivier : il ne meurt jamais ! Il nous a aussi parlé des oliviers sauvages qui sont 2 à 3 fois plus grands que les oliviers cultivés. L’olivier sauvage pouvait avoir le tronc qui s’ouvrait avec le froid. Il y avait des bêtes qui faisaient leur nid dans les oliviers.
C’est cependant un arbre qui préfère la chaleur, c’est bien pour ça qu’il pousse plus dans les régions sudistes car il y fait chaud ! En revanche si celui-ci gèle durant l’hiver, on se doit de le tailler pour qu’il reparte de plus belle.
Cet arbre est symbole de paix, de sagesse et de bien-être.

Autre partie de l'oliveraie, dans le domaine.
Oliveraie de notre domaine Bonne Terre

Le guide nous a ensuite amené là où on préparait l’huile d’olive, il nous a montré un film de 15 mn qui nous expliquait le mythe d’Athéna et Poséidon autour de la création de l’olivier.

Passons maintenant à l’olive, fruit plus que bénéfique, sous toutes ses formes !

Tous les secrets de l’huile d’olive

La cueillette et la préparation de l’huile d’olive :
La cueillette se fait en automne et commence par le ramassage qui se pratique avec le peigne. L’olive peut être cueillie sous 3 formes : vertes pour les manger en apéritif et ensuite violettes et noires pour faire de l’huile d’olive. Pour transformer l’olive en huile, il y a l’effeuillage et le lavage puis le broyage, le malaxage et pour finir on procède à la décantation.

La production de l’huile d’olive se fait donc en 5 étapes :

Cueillette au peigne

1 : Les olives sont cueillies à la main lorsqu’elles sont destinées à être mangées à table, au peigne ou avec un secoueur d’arbre lorsque c’est pour l’huile d’olive. Ensuite elles partent dans une machine qui va les effeuiller et les nettoyer.

Les 2 pierres de la meule qui écrasent les olives

2 : Le broyage de l’olive consiste à écraser les olives avec une meule de plusieurs tonnes. On les broie avec le noyau car dedans se trouve un acide qui permet une meilleure conservation de l’huile. Une fois le broyage fini, le tout donne une pâte d’olive un peu comme de la tapenade. On dispose la pâte d’olive sur un cercle en métal de plusieurs étages pour faire un mille-feuilles géant qu’on écrase ensuite pour en extraire l’huile. Le liquide récolté passe ensuite à la décanteuse pour séparer l’eau de l’huile.
3 : La 3e étape engagée est donc la décantation, les restes solides sont séparés du liquide.
4 : Ce liquide est ensuite envoyé dans ce que l’on appelle une centrifugeuse ; son travail va consister à séparer l’huile de l’eau.
5 : Vous pouvez acheter et déguster !

Enfin nous avons dégusté les olives et l’huile d’olive. On a goûté 3 sortes d’olives, dont la Lucque et la Picholine, et nous avons goûté les mêmes variétés en huile.

La sortie était intéressante et nous espérons en faire d’autres autour d’autres productions locales !

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *